skip to Main Content

Essais Argo Gold 32,84 g/t Au sur 2,5 mètres dans la région de Raingold, dans le cadre du projet aurifère Uchi

Toronto, CANADA, le 15 octobre 2021 – Argo Gold Inc. (« Argo Gold ») (CSE: ARQ) (OTCQB: ARBTF) (FSE:P3U) (XSTU:P3U) a terminé le programme de forage de 17 trous et 2670 mètres réalisé dans le cadre du projet aurifère du lac Uchi.  Les résultats d’analyse ont été reçus et la compilation des cartes et leur interprétation sont en cours dans toutes les zones de forage dont Woco et Northgate.  Les cibles de prospection du projet aurifère Uchi demeurent les filons étroits avec une minéralisation à haute teneur aurifère; il s’agit d’un modèle économique courant dans le Bouclier canadien où une série de veines à haute teneur aurifère sont exploitées par le biais des méthodes d’extraction minière des filons étroits.  Le programme de forage 2021 a été conçu pour tester de nouvelles cibles (75 %) et élargir la minéralisation aurifère connue (25 %).  Le programme d’exploration 2021 a permis d’étendre la distance longitudinale des zones minéralisées de Woco, Northgate et Raingold et de repérer une nouvelle zone de minéralisation à 100 mètres à l’est de Raingold.

Les trois premiers forages réalisés dans le cadre du programme, totalisant 399 mètres, ciblaient le système aurifère de Raingold supposé se situer sur la « faille des concessions minières de haut niveau » (HST Break).  En 2021, Argo Gold a achevé l’enlèvement des morts-terrains et le lavage de 280 mètres au sud de la zone à forte teneur de Raingold repérée lors de la campagne de prospection de 2020.  Les échantillons pris en rainure en 2021 ont donné des résultats de 32,84 g/t Au sur 2,5 mètres, ce qui confirme la minéralisation aurifère élevée de Raingold.  Une zone fracturée a été repérée sur 280 mètres de distance longitudinale au sud de Raingold ainsi qu’une minéralisation à haute teneur en sulfure le long de la roche récemment exposée.  Les prélèvements pris en rainure de la zone fracturée récemment dégagée s’étendant sur 280 mètres au sud de Raingold seront bientôt terminés et envoyés au laboratoire pour analyse.  Argo Gold est également en train d’établir la carte de Raingold pour comprendre la nature de la minéralisation à haute teneur aurifère et sa corrélation avec les sulfures, la structure et la pétrologie.

Le forage AG21-016 a été implanté à 100 mètres au nord de la zone à forte teneur de la région de Raingold dans une dépression fermée supposée être une structure transverse NO-SE.   Deux zones de minéralisation ont été repérées.  Entre 44 mètres et 51,75 mètres, une intersection de 7,75 mètres à 0,09 g/t Au a été repérée.  Cet or anormal est présent dans un cisaillement argilo-gréseux contenant de petits filons de quartz-carbonate à faible teneur en sulfures sur le lit d’un feldspath de porphyre.  La seconde zone de minéralisation a été repérée à 189,14 mètres intersectant 1,18 g/t Au sur 2,16 mètres dans une brèche de faille pyritique silicifiée.  La seconde intersection de minéralisation aurifère semble représenter un nouveau corridor minéralisé parallèle à environ 100 mètres à l’est de la brèche HST.

Le forage AFR-21-017 ciblait une minéralisation aurifère à haute teneur exposée dans la tranchée de surface d’une inclinaison de -45.  Bien que la structure ait été intersectée par une forte ankeritization entre 32 mètres et 36 mètres, la teneur en or constatée était très faible.  Les teneurs anormales en or étaient intersectées entre 36 et 39 mètres sur 3 mètres à 0,6 g/t Au dans une formation ferrifère pauvre.  Le forage AGR-21-018, qui ciblait la même tranchée avec une inclinaison plus forte à -60, intersectait la formation ferrifère pauvre, de l’argilite et du quartz bréchifié sans teneur aurifère significative. La Zone HST reste une cible intéressante, des teneurs aurifères anormales sur une distance longitudinale de 500 mètres et une minéralisation aurifère à haute teneur dans la zone de Raingold y ayant été décelées comme l’indiquent les résultats des échantillons pris en rainure en 2021, soit 32,84 g/t Au sur 2,5 mètres. 

AQ/CQ   

Les échantillons ont été enregistrés au niveau géologique, les renseignements ont été consignés numériquement et l’emplacement des échantillons a été marqué directement dans la caisse à carottes.  Le déblayage a été réalisé sur site par le personnel d’Argo et les havrits mis en sacs de manière sécurisée.  Ils ont alors été transportés par le personnel d’Argo Gold à un laboratoire accrédité ISO 17025 situé à Dryden, Activation Laboratories Ltd (ActLabs). Un programme rigoureux d’insertion de doublons, de témoins et d’étalons a été mis en place. La taille du lot de laboratoire étant de 35 échantillons, Argo Gold a veillé à ce que les témoins, les doublons et les étalons de contrôle OREAS (trois étalons distincts représentant des teneurs faibles, moyennes et élevées) insérés le soient tous les vingt échantillons. Ces résultats ont été examinés minutieusement et les teneurs se situaient bien dans les limites de tolérances élevées. Chaque échantillon a été analysé par pyroanalyse avec soit une finition par absorption atomique, soit une finition gravimétrique. Lorsque les teneurs étaient supérieures à 5 000 ppb, l’échantillon était alors ré-analysé par pyroanalyse avec une finition gravimétrique.

Les échantillons ont été triés et séchés dans un four à une température de 60 °C par ActLabs. Chaque échantillon a ensuite été broyé jusqu’à 90 % pour passer à travers un tamis de maille 1, puis divisé en deux et un échantillon de 250 g a été réduit en poudre jusqu’à 95 % afin de passer à travers un tamis de maille 150. Les échantillons réduits en poudre ont été analysés pour détecter la présence d’or au moyen d’une pyroanalyse avec une finition par absorption atomique (ou gravimétrique comme indiqué ci-dessus). ActLabs dispose également de son propre système interne d’insertion de doublons, de témoins et d’étalons de contrôle qu’il a utilisé pour garantir la qualité des résultats.

William Kerr, géologue consultant pour Argo Gold, est la personne qualifiée, telle que définie par le Règlement 43-101, qui a approuvé la divulgation technique et scientifique contenue dans ce communiqué de presse.

Argo Gold

Argo Gold est une société canadienne de prospection et d’exploitation minières qui se concentre sur l’exploration aurifère dans le cadre du projet Uchi Gold dans le district de Red Lake.  Argo Gold a récemment ajouté le projet aurifère de Talbot Lake à son portefeuille (communiqué de presse d’Argo Gold du 11 juin 2020).  Des renseignements sur Argo Gold peuvent être obtenus auprès du SEDAR à l’adresse www.sedar.com et sur le site Web d’Argo Gold à www.argogold.ca.  Argo Gold est cotée à la Bourse canadienne des valeurs mobilières (www.thecse.com) CSE : ARQ, ainsi qu’à la Bourse américaine, marché hors cote OTCQB: ARBTF et XFRA, XSTU, XBER : A2ASDS.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Judy Baker, directrice générale

(416) 786-7860

jbaker@argogold.ca

NI LA BOURSE CANADIENNE DES VALEURS MOBILIÈRES NI SON FOURNISSEUR DE SERVICES DE RÉGLEMENTATION N’ONT EXAMINÉ OU ACCEPTÉ LA RESPONSABILITÉ DE LA PERTINENCE OU DE L’EXACTITUDE DU PRÉSENT COMMUNIQUÉ.

Uchi Lake - Carte RainGold, avec AMAG Total Field et Lidar DEM comme arrière-plan
Uchi Lake – Carte RainGold, avec AMAG Total Field et Lidar DEM comme arrière-plan
Raingold-Intersections aurifères de l'échantillonnage en rainure sur la carte géologique
Raingold-Intersections aurifères de l’échantillonnage en rainure sur la carte géologique

 

 

Déclaration de mise en garde concernant les renseignements prospectifs

À l’exception des déclarations de faits historiques, le présent communiqué de presse contient certains « renseignements prospectifs » au sens de la législation applicable en matière de valeurs mobilières.   Les renseignements prospectifs sont souvent caractérisés par des mots tels que « planifier », « attendre », « projeter », « avoir l’intention », « croire », « anticiper », « estimer » et d’autres mots similaires, ou par des déclarations selon lesquelles certains événements ou conditions « peuvent » ou « vont » se produire.   Les déclarations prospectives sont basées sur les opinions et les estimations à la date où elles sont faites. Elles sont soumises à divers risques et incertitudes et à d’autres facteurs qui sont susceptibles d’entraîner une différence importante entre les événements ou les résultats réels et ceux prévus dans les déclarations prospectives, y compris, mais sans s’y limiter, les retards ou les incertitudes liées aux approbations réglementaires, notamment celle de la CSE.   Il existe des incertitudes inhérentes aux renseignements prospectifs, y compris des facteurs indépendants de la volonté de la société.   La société ne s’engage pas à mettre à jour les renseignements prospectifs si les circonstances ou les estimations ou opinions de la direction devaient changer, sauf si la loi l’exige.   Le lecteur est invité à ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives.   Des informations supplémentaires sur les risques et les incertitudes susceptibles d’affecter les résultats financiers sont contenues dans les documents déposés par la société auprès des autorités canadiennes de réglementation des valeurs mobilières, documents qui sont actuellement disponibles.

Back To Top