skip to Main Content

Située dans le nord-est de l’Ontario, à environ 120 km au nord-nord-ouest de la ville de Timmins, la propriété Hurdman (la « Propriété ») est constituée de 13 claims miniers contigus, comprenant 184 unités de claims individuels et couvrant 2 944 hectares dans le canton de Hurdman (NTS 42 H/12).

The Hurdman Zinc-Silver Property is comprised of 28 contiguous unpatented mineral claims, covering 6624 ha in Hurdman Township located 120 kilometres NNW of Timmins, Ontario.

  • The Hurdman Sulphide Zone is a buried deposit characterized by an east-west strike over approximately 450 m and dipping 15-25o north over at least 350 m. The zone has a similar strike and dip to the surrounding rocks.
  • The mineralized host rock is biotite-sillimanite-quartz-feldspar gneiss. The well mineralized portions of the host rocks are described as being silicified and rich in sillimanite, containing a number of alteration minerals including gahnite, anthophyllite, cordierite and tremolite.
  • Sulphide minerals are predominantly in disseminated form but can increase to 25-30% semi- massive sulphides and 60-90% massive sulphides over 0.5 to 2 metres core lengths. The more massive zones are referred to as ‘lodes’, but cannot be easily interpreted between drill holes at current drill spacing.
  • Some of the better intersections range from 2-5% Zn and 10-40 g/t Ag over 10-30 m thickness; gold grades ranging from 2 – 6 g/t Au over 0.5 – 1 m are linked to very coarse pegmatite veins and dykes, located at the footwall of the semi-massive sphalerite horizons.
  • In the 2008 DDH program, a VTEM anomaly 1.5 km east of the HSZ was found to contain similar mineralization and was referred to as East HSZ. The zone occurs at the eastern strike extension of the HSZ.
  • The HSZ is considered to be an Archean Sedex-type deposit, but with low Pb and Cu values, that has undergone high-grade upper amphibolite to granulite facies metamorphism and accompanying deformation; reference to a Geco-type deposit such as the Geco 8/2 Zn Zone have been made.

Emplacement du projet

Carte de l’Ontario incluant le projet Hurdman, avec Timmins
Hurdman Property - carte géographique montrant l’emplacement du réseau routier
Hurdman Property - carte géographique montrant l’emplacement du réseau routier

Aperçu historique du projet

Eloro Resources Ltd. (« Eloro ») a acquis une participation de 100 % dans la Propriété Hurdman, en vertu d’un accord avec Don Mc Holdings Ltd et 2060014 Ontario Inc., le 30 novembre 2004. Le 22 août 2011, Eloro a signé une convention d’acquisition de propriété (la « Convention ») avec la société dûment constituée Blue Vista Technologies Inc. (« Blue Vista »), basée en Ontario.

Conformément aux termes de la Convention, Eloro a accepté de céder, transférer et vendre à Blue Vista tous ses droits, titres et intérêts sur la Propriété, en contrepartie de quoi Blue Vista s’est engagée à verser 40 000 CAD à Eloro et à émettre 1 250 000 actions ordinaires dans son capital, sous réserve d’approbation par les organismes de réglementation. La Propriété a été épisodiquement explorée à la recherche de métaux communs depuis les années soixante jusqu’à aujourd’hui. En général, les travaux exploratoires antérieurs se sont concentrés sur un groupe d’anomalies EM au sol, marquées « C », « G-H » et « I ». Les forages ont montré qu’elles coïncidaient avec des zones contenant une importante minéralisation de zinc et d’argent, selon les études historiques. Après l’acquisition de la Propriété, Eloro a commandé un rapport technique 43-101 finalisé début 2005 (disponible sur SEDAR) qui recommandait un programme d’exploration en deux phases. Depuis lors, quatre campagnes hivernales de forage au diamant et deux levés magnétiques/électromagnétiques aéroportés distincts à haute résolution ont été réalisés, répondant pour l’essentiel aux objectifs du programme recommandé.

BlueVista devient Arbitrage Exploration (en 2015), puis Argo Gold Inc. (en 2016).

Cartes-claims-Hurdman-Argo-Gold
Cartes-claims-Hurdman-Argo-Gold

Description des claims

  • Claims principaux de 2 688 ha (indiqués en vert sur la carte ci-dessus), claims stratégiques récemment jalonnés couvrant 5 387 ha supplémentaires (indiqués en rose sur la carte ci-dessus), soit un total de 8 075 ha
  • La minéralisation de la zone sulfurée Hurdman : considérée comme un gisement exhalatif sédimentaire archéen
  • Le gisement stratoïde Zn-Ag se trouve à la jonction de la ceinture métasédimentaire de Quetico et de la zone structurale de Kapuskasing
  • Un nombre important de cibles de forage supplémentaires situées dans les environs

Géologie du projet

Cinquante-trois trous de forage au diamant, totalisant 7 444 m, ont été réalisés ; un total de 1 955 échantillons altérés/minéralisés ont été prélevés dans 51 carottes de forage et ont fait l’objet d’analyses. De plus, 120 échantillons ont été prélevés (carottages effectués en 2005 et 2008) et ont fait l’objet d’une analyse sur roche totale ; 189 pulpes minerai-eau provenant des forages de 2006 et 2007 ont été réanalysées pour le plomb en 2008. Grâce aux travaux d’Eloro, il a été confirmé que :

  • La minéralisation zinc-argent de la zone sulfurée Hurdman (HSZ) principale est spatialement associée et principalement en périphérie de filons de pyrrhotite-pyrite et de couches de pegmatite, qui se trouvent dans un halo d’altération de roches gris pâle contenant de la sillimanite et de la sphalérite disséminée et sous forme d’inclusion pœcilitique ;
  • L’étendue est-ouest de la HSZ principale représente au moins 350 m et celle nord-sud mesure au moins 300 m ; le sommet du halo altéré/minéralisé est proche de la surface (sous les dépôts glaciaires) dans les sondages les plus au sud et à moins de 100 m de profondeur verticale dans les sondages les plus au nord, ce qui indique un faible pendage vers le nord ;
  • Le halo altéré/minéralisé présente une épaisseur variable ; les intersections de forage varient de 2 à 50 m et dépassent généralement 5 m ;
  • Les teneurs en zinc et en argent dans la HSZ principale varient de 1,45 % à 13,8 % de Zn et de 2,55 g/t à 166 g/t d’Ag sur des largeurs allant de 0,5 à 28,2 m ; les teneurs aurifères élevées (> 1 g/t d’Au) sont erratiques et varient de 1,15 à 48,69 m sur des largeurs de forage allant de 0,4 à 7,9 m ;
  • Dans les halos altérés/minéralisés se trouve un couloir dont l’épaisseur apparente varie entre 1,9 et 19,95 m et qui contient des teneurs en zinc > 2 % et en argent > 15 g/t.
  • Une nouvelle zone, la HSZ orientale, se trouve à environ 1,5 km à l’est de la zone principale et s’incline légèrement vers le nord-est ; son étendue est indéterminée, mais les intersections de forage du halo altéré/minéralisé ne sont pas aussi épaisses (< 10 m) que celles de la HSZ principale ; McCutcheon Geo-Consulting Hurdman 2011
  • Les teneurs en zinc et en argent dans la zone est varient de 0,5 à 4,94 % de Zn et de 6 à 266 g/t d’Ag sur des largeurs allant de 0,4 à 9,8 m ; les teneurs en or sont toutes < 1 g/t d’Au ;
  • Les zones principale et orientale sont englobées par un « secteur géophysique » constitué de groupements d’anomalies VTEM ponctuelles et linéaires ;
  • La Propriété compte 5 secteurs géophysiques (D-01 à D-05) et 6 linéaires VTEM distincts (L-01 à L-06) ; le secteur D-04 de 3 km par 1 km est associé à la HSZ ;
  • Ces secteurs forment une structure en forme de fer à cheval qui pourrait révéler un pli à grande échelle au centre de la Propriété ; la HSZ se trouve à l’extrémité sud-est de ce fer à cheval ; et
  • Les anomalies magnétiques orientées vers le nord (au moins sept) indiquent la présence de roche filonienne de formation tardive qui traverse ce fer à cheval. L’auteur pense que la zone minéralisée altérée du site de Hurdman représente un front de fusion (anatectique) dans des roches métamorphiques à haute teneur, plutôt qu’une zone d’altération primaire associée à un gisement de sulfures massifs de type exhalatif sédimentaire (sedex) ou volcanogénique (SMV).

Dans ce scénario, les roches contenant de la sillimanite dans la HSZ sont génétiquement liées à des fluides qui se sont formés par la dégradation des minéraux hydratés (micas et amphiboles) pendant la fusion anatectique ; ces fluides sont remontés et ont altéré les roches avant le front de fusion. En réduisant la température de fusion, ces fluides ont permis la formation de magmas de pyrrhotite-pyrite-sphalérite qui se sont mélangés aux magmas de pegmatite à leurs points de contact, formant une « texture de bille » (analogue aux gouttelettes d’huile dans une vinaigrette). La répartition de la sphalérite dans les roches hôtes altérées, plutôt que dans les filons de pyrrhotite-pyrite, traduit une différenciation induite par la densité, c.-à-d. que la sphalérite présente une densité inférieure à celle de la pyrrhotite ou de la pyrite et « flotte » donc dans ce type de bain magmatique. Un modèle anatectique explique les faibles pendages de la HSZ principale et orientale. Cela explique également pourquoi la combinaison de métaux de la HSZ est atypique pour un gisement de sulfure massif, à savoir la quasi-absence de cuivre ou de plomb. La ou les sources des métaux qui composent les sulfures de la HSZ sont moins évidentes. Les métaux devaient être présents dans les roches avant que la fusion ne se produise. Nous ignorons s’ils étaient distribués à l’échelle régionale dans les roches sédimentaires du terrane de Quetico ou concentrés dans un gisement de sulfures massifs voisins, de type sedex ou SMV. Dans la première hypothèse, la stratigraphie originale n’est pas très importante, car les sulfures seront présents au niveau du front de fusion, n’importe où dans l’amas de paragneiss (sédimentaire). Pour la seconde, la stratigraphie originale est essentielle, car les sulfures ne seront présents que là où le front de fusion a intersecté des dépôts de sulfures massifs

Coupe-transversale-de-la-zone-sulfurée-Hurdman-HSZ-direction-ouest
Coupe-transversale-de-la-zone-sulfurée-Hurdman-HSZ-direction-ouest
Anomalie-HEM-au-sol-G-H
Anomalie-HEM-au-sol-G-H
  • Eloro a identifié la zone sulfurée Hurdman, riche en zinc-argent, semi-massif à massif, sur 450 mètres de long, avec un pendage de 15 à 25 degrés vers le nord et à moins de 150 mètres de la surface
  • La largeur des forages varie de 1 à 38 mètres et la minéralisation reste accessible dans toutes les directions
  • Les résultats de forage notables sont notamment 3 % de zinc et 12 g/t d’argent sur une largeur réelle de 23,6 mètres
  • Le pendage faible du gisement se prête à l’exploitation à ciel ouvert
  • Les crédits d’or significatifs ont un impact sur la valeur par tonne
Hurdman Zinc-Silver Corporate Presentation
Hurdman Zinc-Silver Corporate Presentation
Hurdman Zinc-Silver Summary Report
Hurdman Zinc-Silver Summary Report
Hurdman Zinc-Silver Corporate Presentation

Présentation générale de Hurdman Zinc-Argent

Hurdman Zinc-Silver Summary Report

Rapport sommaire sur Hurdman Zinc-Argent

Back To Top